Journée de formation du ROJEP

Date : 21 février 2017

Vous êtes chaleureusement invité(e)s à participer à la Journée de formation du ROJEP sous le thème «Comment décoloniser nos relations?»

Quand :          Mardi, 21 février 2017, de 9h00 à 16h00 (accueil à 8h30)

Où           :      Diocèse de Montréal de l’Église anglicane du Canada 

                        1444 Avenue Union, Montréal, QC H3A 2B8

                        Près du Métro McGill (Ligne verte)

 Cette journée sera une occasion pour les personnes participantes de faire l’expérience du projet de décolonisation. Elle permettra, entre autres, de :

  • S’engager dans une démarche personnelle
  • Clarifier l’action « DECOLONISER »
  • S’exercer à une lecture biblique décoloniale
  • Comme ROJEP, faire un retour critique sur nos propres pratiques coloniales

Réservation nécessaire auprès du ROJEP:

info@justicepaix.org / 514-387-2541, poste 280

Coût : 20$ (inclut pauses et repas du midi)

Qui sont nos panélistes?

André Myre

Ancien professeur d’exégèse à la Faculté de théologie de l’Université de Montréal, André Myre est un bibliste canadien, spécialiste des Évangiles et en particulier de celui de Marc. A sa retraite d’universitaire, sa vie a pris un tournant radicalement différent puisqu’il s’est marié. Il continue cependant à animer de nombreuses sessions bibliques et à participer à la traduction de la Bible parue chez Bayard-Médiaspaul et à la rédaction du Nouveau vocabulaire biblique. Parmi ses autres ouvrages, La résurrection revisitée, Crois-tu ça, La source des paroles de Jésus, Écoutez ce que je vous dis : le Sermon sur la Montagne et Lui, un livre étonnant qui entraine sur les traces de l’Evangile de Marc à travers les rues de Montréal.

Nicole O’Bomsawin

Anthropologue et muséologue de formation, femme engagée et militante écologiste, consultante autochtone auprès des organisations les plus diverses et conférencière très recherchée dans les institutions d’éducation (des écoles primaires aux universités), conteuse ressuscitant les anciennes légendes, fondatrice du groupe de danse Mikwobait et animatrice d’activités culturelles de conscientisation, longtemps directrice du Musée des Abénakis qu’elle a animé avec un souci pédagogique exemplaire et conseillère dans son Conseil de bande, mère de trois enfants et grand-mère de cinq petits-enfants, madame Nicole Nanatasis O’Bomsawin a lutté sans relâche pour convaincre les gouvernements de mettre sur pied des politiques culturelles davantage conciliables avec les racines amérindiennes du Québec. Dans toutes ses sphères d’activités, madame O’Bomsawin a été, et demeure, portée par une vision riche de la réalité humaine – ouverte et vivante, passée et très contemporaine – et par un souci constant de donner sens à sa culture d’origine dans le monde d’aujourd’hui.

Denise Couture

Membre du coco du ROJEP depuis 2013, Denise Coutre est professeure à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Montréal où ses domaines d’enseignement et de recherche sont : l’éthique théologique, les femmes et les religions, et la théologie contextuelle faite dans une perspective de libération. Elle est membre de la collective féministe et chrétienne L’autre Parole; du groupe Maria’M, composé de femmes féministes chrétiennes et musulmanes; et du comité du champ d’action « Féminisme, intersectionnalité et solidarité » de la Fédération des femmes du Québec.

Jean-François Roussel

Membre du comité du ROJEP de solidarité avec les Autochtones, Jean-François Roussel est professeur agrégé à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Montréal où ses domaines d’enseignement et de recherche sont : théologie contextuelle; autochtones, religion, christianisme et théologie; hommes, religion et changement social; pratiques interculturelles / interreligieuses; anthropologie théologique. Il est le coordonnateur du Centre de théologie et d’éthique contextuelles québécoises (CETECQ).

Nous comptons sur votre présence pour faire de cette journée un grand succès et nous vous remercions de faire connaître cette invitation auprès des membres de votre organisation, Église ou comité, pour les inviter à se joindre à nous.

Au plaisir de vous y rencontrer!

[haut de page]