MESSAGE AUX MEMBRES DU ROJEP


Chers membres du ROJEP,

Tout d’abord nous aimerions vous présenter nos souhaits de bonne santé, ainsi qu’à vos proches. Nous espérons que vous allez bien et que vous gardez le moral.

Il est certain que nous traversons actuellement une crise sans précédent en raison de la pandémie de COVID-19. Le Québec, le Canada et le monde entier sont secoués.

Nous voyons aux nouvelles et sur les réseaux sociaux qu’en fonction de leurs cultures et des différentes composantes de leur vie en société, les pays font face à cette crise de façon très diverse. Au Québec, dans notre société imprégnée des valeurs chrétiennes d’amour du prochain et de solidarité, la menace qui pèse sur nos vies et plus particulièrement sur la vie de nos aînés nous rend encore plus bienveillants les uns avec les autres et plus prêts à collaborer et à faire notre part pour aider.

Deux attitudes extrêmes sont possibles dans les circonstances : se laisser décourager par l’ampleur des difficultés auxquelles font face un très grand nombre de personnes ou se dire que tous les événements de la vie humaine ayant une raison d’être, il y a sans doute un enseignement à tirer de cette situation exigeante. Notre positionnement de chrétiens engagés nous permet une réflexion qui va au-delà des phénomènes apparents. Que pouvons-nous apprendre de cette crise, au-delà de l’aide des gouvernements, des organismes et des personnes les plus touchées? En tant que chrétiens, de quels moyens disposons-nous pour aller plus loin? En confinement, nous pouvons mettre à profit ce temps soudainement libéré pour prier et demander au Christ de nous envoyer sa Lumière afin d’aborder, dans la Grâce, cette crise qui touche tous les pays et toutes les catégories sociales. Alors qu’on appréhendait un changement profond de nos habitudes de vie en raison de l’urgence climatique qui met en péril à moyen terme la vie de l’humanité sur la Terre, la propagation d’un virus nous oblige maintenant à adopter un mode de vie centré sur l’essentiel. Nous voyons déjà les effets extrêmement positifs que notre confinement à grande échelle produit sur l’environnement. Les eaux redeviennent limpides, les nuages de pollution se dissipent, les animaux réapparaissent dans les endroits habituellement envahis par l’homme, personne ne peut nier qu’en cas de danger pour nos vies, nous sommes capables de nous priver des choses non essentielles et de revenir à une vie plus simple et plus pleine de sens en réapprenant à avoir du temps pour nos proches et à placer le bien commun à la première place. Une lecture de cette crise consiste assurément à voir les différentes obligations de confinement, de télétravail, de non déplacement et de consommation locale comme des opportunités de voir qu’en effet, il y a des changements que nous pouvons faire dès maintenant pour restaurer l’environnement. Certains croyants qui pensent que Dieu, dans Son Amour, envoie toujours des avertissements à l’humanité en cas de danger, iraient même jusqu’à croire que la crise du coronavirus à l’échelle mondiale est une sorte de répétition générale de ce qui pourrait se produire dans les prochaines décennies …

Nous, membres du ROJEP, pouvons certainement mettre à profit cette pause dans nos vies occupées pour faire une lecture théologique du temps présent. Nous aurons l’occasion après la crise de mettre en commun nos réflexions.

Nous terminons sur cette pensée du pape François prononcée lors de la messe des Rameaux :

«  Le drame que nous traversons nous pousse à prendre au sérieux ce qui est sérieux, à ne pas nous perdre dans des choses de peu de valeur, à redécouvrir que la vie ne sert à rien si on ne sert pas parce que la vie se mesure sur l’amour. Regardez! Les vrais héros qui apparaissent ces jours-ci, ce ne sont pas ceux qui ont renommée, argent et succès mais ceux qui se donnent d’eux-mêmes pour servir les autres. N’ayez pas peur de dépenser votre vie pour Dieu et pour les autres, vous y gagnerez. La joie la plus grande est de dire OUI à l’amour sans SI et sans MAIS. »

Tout va bien aller!

Très fraternellement,

Les membres du CoCo du ROJEP (Marc Alarie, Pascale Frémond, Nancy Labonté, Michel Pilon et David Millar)

 

[haut de page]