SOIRÉE-ÉCHANGE AVEC NICOLE CROTEAU: LA DIGNITÉ DANS LA PAUVRETÉ


Le mercredi 4 septembre 2019 était accueillie dans le cadre des 5 à 7 du ROJEP madame Nicole Croteau. Cette soirée-échange était l’occasion d’écouter son témoignage d’une grande finesse qui s’adresse à ceux que la vie éprouve matériellement, à leurs proches désireux d’aider sans blesser, mais aussi à toute personne en ses pauvretés secrètes. Auteure du livre « Heureux les pauvres ? » publié en 2016 aux éditions Médiaspaul, Nicole Croteau a lutté durant toutes ces années d’abord pour survivre, mais ensuite pour parvenir à guérir de ses blessures d’enfance et à s’accomplir comme personne. Son expérience, elle a voulu la mettre par écrit, pour faire connaître la réalité des pauvres et enrayer leur stigmatisation. Dans cet ouvrage, Nicole Croteau veut faire connaître la pauvreté de l’intérieur, reconnaître que les pauvres ont aussi d’autres besoins : trouver la nourriture du cœur et de l’âme, être entendus et écoutés, avoir des temps de répit, pouvoir se donner des plaisirs sans culpabilité.

Enfin, à partir de sa propre expérience de résilience, elle indique des voies de passage : malgré un départ difficile dans la vie, se reprendre en main ; retrouver une marge d’autonomie ; dépasser la culpabilité ; oser exister ; ne pas renoncer au plaisir. Il y a une renaissance et des recommencements possibles. On peut grandir à travers la pauvreté. L’intention de l’auteure est de décrire la pauvreté vue de l’intérieur afin d’amener nous les lecteurs à identifier nos préjugés fréquents vis-à-vis les « assistés sociaux » et à voir ceux-ci comme des personnes à part entière, avec chacune son histoire, ses souffrances, ses désirs légitimes de bonheur et d’accomplissement. Cette soirée échange est un témoignage intelligent de cette femme courageuse qui nous invite à plus d’empathie et de solidarité pour ces citoyens qui partagent avec nous la même dignité humaine.

Cette activité fait suite à la rencontre organisée par le ROJEP le 29 août 2018 dont le thème discuté portait sur le Revenu Minimum Garanti.Cette rencontre a permis d’entrevoir que le ROJEP pourrait avoir un rôle plus actif dans la lutte à la pauvreté au Québec en l’abordant à partir de nos principes que sont la justice sociale, et son exigence de dignité humaine, et l’intégrité de la création.

 

[haut de page]